Thursday, 2 April 2009

Le Bal des actrices/ the actress' bal de/by Maiwenn



English:
What does it mean to be an actress? Or, to generalize the topic, to be a working and ambitious woman? Maïwenn's second film plays the card of the documentary (fake) with a hint of musical (because after all being an artist is having dreams and what is a human being without dreams?)
Actresses play and caricature their own part. I could quote lots of extracts of the film, like Marina Foïs complaining in the streets about the way she was treated by a careless and pretentious filmmaker, when suddenly a sixty something woman who saw the camera, takes this opportunity to express her anger about the government and how Sarkosy is starting to turn France into Berlusconi's Italy. After the woman is gone, Marina looks at the camera and says "that puts my little problems into perspective! That's true what she's saying!" I don't know if the woman was an actress or just an inspired passer by!
I think that this extract that I choose to take as an example of the film, is symptomatic of the way Maïwenn films, she seeks the truth which is quite rare especially in terms of acting in French cinema.
                                      


For the first time in France I heard a speech about acting that warmed my heart. There is a scene where a thirty something failing actress blows a fuse in the acting workshop where she spent a year of savings, she yell at her teacher (Christine Boisson) "Tell us something that we can use, tell us something about acting… and Boisson answered "Don't do this job! Don't do this job" and like the actress I cried hearing so much stupidity against the voice of pure passion! This is also the speech that society delivers, in France at least to aspiring actors!
This film is sometimes emotional and most of the time hilarious. It's surprisingly a success in France, so maybe it will cross the borders of the hexagon, so if you get a chance run and see it!!!
                  
                  
Français:
Qu'est-ce que cela veut dire : être actrice? Ou pour généraliser le sujet, être une femme exigeante et ambitieuse dans sa carrière? Le deuxième film de Maïwenn joue la carte du documentaire (faux) pour traiter ce sujet avec une pincée de comédie musicale pour exprimer le rêve (après tout que serait un artiste sans rêves?)

        

Les actrices (toutes des vedettes comme dirait la mère Denis) jouent et caricaturent leurs propres personnages. Je pourrais citer beaucoup d'extraits de ce film, comme lorsque Marina Foïs se plaint tout en marchant dans la rue de la manière absurde et stupide dont elle a été traitée par une directrice de casting, tout à coup une femme qui passait par là profite de la caméra pour exprimer son dégoût de la politique de l'actuel gouvernement, et la manière dont Sarkosy est en train de transformer la France en Italie sauce Berlusconi. Une fois la femme hors champ, Marina regarde la caméra et dit " ça remet les choses en perspectives! C'est vrai ce qu'elle dit!" Je ne sais pas si la femme est une actrice ou une passante inspirée mais cette scène relève parfaitement du style de Maïwenn et de son désir de vrai. Elle recherche le réel ce qui est très rare dans le jeu des acteurs en France qui se contentent le plus souvent d'une caricature édulcorée de la vie, et tout le monde fait avec parce qu'a prés tout " c'est du cinéma!"

Pour la première fois en France j'ai entendu des discours sur le jeu d'acteur qui me réchauffait le cœur. Il y a une scène dans laquelle une actrice de la trentaine qui échoue, pète un câble dans le cours pour lequel elle a dépensé, apparemment pour rien, un an de ses économies, elle crie sur son professeur (joué par Christine Boisson) "apprenez moi au moins une chose, apprenez nous au moins une chose…" et Boisson répond en surarticulant " Ne faites pas ce métier, ne faites pas ce métier" et là j'ai éclaté en sanglots et j'avais envie de tuer Boisson de dire une chose aussi conne, et c'est exactement comme ça que l'actrice sur l'écran, sorte de double de mon propre échec à réagit. "Ne faites pas ce métier" est aussi, après tout, le discours que la société délivre aux aspirant acteurs, leur sapant le moral dès le départ au lieu d'encourager leur passion. Dans les pays anglo-saxons on gagne sa vie en tant qu'acteur, même si on n’est pas fils ou fille de, il y a de la place pour tout le monde! Comme c'est triste comme c'est déprimant! Bref, le film a eu un succès inattendu, surtout chez les femmes, et j'en suis très heureuse!!

            

1 comment:

peter said...

Hi Valérie,
I enjoy reading your blog. You write excellent English. I see that you are a fan of Resnais' film Muriel. Me too. I watched it again recently. He is still making great films. I liked Coeurs as well.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...